Le French Paradox

Lors de son séjour en France, une nutritionniste Américaine m’a demandé des explications au sujet du   » French paradox » , comment les Français peuvent-ils rester aussi minces avec une cuisine riche en matières grasse, avec de délicieux fromages et  en plus des excellents vins? 

french-paradoxLorsque que vous passez devant une boulangerie, l’odeur de pain frais et craquant ravive vos souvenirs d’enfance. Le pain fait partie intégrante du repas Français, il est présent au petit déjeuner où il remplace les pancakes, pain de mie ou autres produits riches en sucre rapide et  pendant les repas en complément du plat principal ou accompagné de fromage.

Nous trouvons également chez les travailleurs de force des pauses  dans la matinée afin de « recharger les batteries »  telle que : les maçons, carreleurs et agriculteurs  qui préféreront la  baguette avec  pâté ou  jambon, saucissons ou fromage que des coockies et autres sucreries. Comparatif pour 100gr:

Coockies: calories 521, protéines 7.5 g, lipides 29 g dont  acides gras saturés 13g, Glucides 56 g dont sucres totaux 30g.                  

Baguette pâté cornichons: calories 295.6,  protéines  10 .1 g , 13.9 g  acides gras saturés 3.42 g, glucides dont   32 .3 g sucres totaux  2 .46 g.                                                     

Les Français ont pour habitude  de cuisiner des produits  simples, provenant des marchés locaux  et d’une grande fraîcheur. Le choix y est diversifié, grâce aux différentes régions qui ont chacune leur spécialité.Le climat, la qualité des sols et le szvoir- faire ancestral des paysans valorisent ces produits. De régions en régions ,  vous trouverez une large gamme de fromages , légumes et viande. Dans la région du Sud -Ouest par exemple, les plats sont préparés avec de la graisse d’oie ou de canard, riche en HDL et en acide gras insaturés 57% monoinsaturés et 11% polyinsatués. Elles supportent  un fort point de fumée 190C°. Dans la région Sud, le climat propice à la culture des olives, des fruits et des légumes Méditerranéen  préfèrera  l’utilisation de l’huile d’olive riche en acide gras insaturés avec un point de  fumée 210°C. Ces huiles dégageant à  la cuisson  moins de composés extrêment toxique ( oxydation des acides gras). Le beurre, quant à lui , est souvent réservé pour les préparations en pâtisserie .  

Nos parents et grands –parents ont toujours cuisiné. Si maintenant les produits industriels ont fait leur entrée chez les jeunes et plus jeune, nous pouvons constater que lorsqu’une jeune famille se compose, elle revient automatiquement sur les fondamentaux de la cuisine française. Nos madeleines de Proust sont bien présentes et en grands nombres, les désirs de transmettre un savoir-faire  permettra à cette jeune famille de partager notre patrimoine alimentaire jusqu’à la prochaine génération.

Alors comment les Français avec tous ces produits délicieux réussissent à rester svelte ? 

Le petit déjeuner est souvent composé de pain,  du beurre , confiture et café. Les céréales ont une place importante chez les enfants. Les produits salés tel que: le camembert, la charcuterie de terroir sont bien présentes dans les régions  Nord (le fameux Maroille trempé dans le café du film « les Ch’tis » existe vraiment) . 

Le repas de midi est important souvent les pauses sont de  une heure  ou plus incluant  un vrai repas : entrée, plat ( légumes et féculents , légumineuse et viande) pain, fromage et fruit ou yaourt, les pâtisseries et gâteaux sont réservées pour le week-end. Les personnes ne pouvant faire des si longues pauses vont préférer des sandwiches ou salades composées, en général 1 sandwich1/2 baguette  est suffisant.  

ET …..RIEN ENTRE LES REPAS pour les adultes

Un petit en- cas pour les enfants à la sortie de l’école , tel que un fruit ou compote et quelques gâteaux .

Le soir est moment important synonymes de convivialité,de partage. La famille se retrouve et on prend le temps d’un vrai repas. Légumes et pomme de terre,  légumineuses, féculents,  soupes de légumes dans la grande partie Nord,  viande ou poisson et bien sûr du vin. Il n’est pas rare de constater que  certaines  personnes âgées mangent leur bol de soupe, puis  un morceau de fromage sur du pain, et boire un verre de vin ou 2  puis souvent finissent par un fruit.

Il faut dire que le  Français consomme beaucoup de légumes,  le fromage a également une part importante pour nous, toutefois  les aliments industriels semblent modérément présents dans nos placards. Les apports en fibre viennent des légumineuses et légumes ainsi que dans les différentes sortes de pain (céréale, complet ….)

Les plats dits « unique » sont réservés pour les week-end, les ménages Français prennent le temps de cuisiner pour leur famille : les gratins dauphinois, bœuf bourguignon, pot au feu (viande et légumes cuits dans un bouillon) ou petit salé aux lentilles et tarte tatin ont fait parties de mon enfance comme de nombreuses personnes. 

En conclusion je pense que le French paradox c’est :

Consommer des aliments le moins transformés possible,

Manger en quantité raisonnable et ne  rien manger entre les repas,

Avoir une alimentation diversifiée grâce à la large gamme de produits frais proposés dans les supermarchés ou autres commerce.

Prendre le temps de cuisiner et de partager ce moment convivialité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s